RECHERCHE

J'ai débuté mes travaux de recherche par une étude ethnomusicologique des "musiques traditionnelles" en Aquitaine. Plusieurs publications ont vu le jour, et plus particulièrement des monographies sur la cornemuse des Landes et le fifre en Bazadais. Depuis le début des années 2000 la musique des quintettes à cordes du canton d'Appenzell en Suisse orientale a retenu mon attention. Une publication est en cours de rédaction sur cette formation musicale -composé de deux violons, d'un violoncelle, d'une contrebasse et d'un Hackbrett (sorte de cymbalum)- et cette pratique musicale qui bouscule les catégories habituelles de conception de la musique traditionnelle.

Depuis le début des années 1990, j'ai problématisé une question qui aujourd'hui commence à susciter de l'intérêt chez les chercheurs en sciences humaines et sociales, celle du corps dans la pratique musicale, vocale et instrumentale. Mes premiers travaux en ce sens ont porté sur deux objets bien connus des violonistes : la mentonnière et le coussin, destinés à forger la posture des joueurs de violon. De plus, j'ai examiné cette question du corps d'un point de vue historique, avec la notion de rhétorique du corps musicien, mais aussi avec l'observation et l'analyse de comportements d'instrumentistes, et plus particulièrement de violonistes, dans les domaines des musiques classique, baroque et traditionnelle.

Parallèlement  à ces travaux je me suis investi dans la recherche sur la lutherie du quatuor à cordes. J'ai notamment réalisé une étude pour la DRAC de Lorraine et le Musée de Mirecourt, qui a fait l'objet d'une publication. Depuis la parution de cet ouvrage intitulé "Comment la musique vient aux instruments", j'ai continué de publier des articles sur ce domaine. Est actuellement en cours d'achèvement un ouvrage sur la dynastie des archetiers de la famille BAZIN (en collaboration avec des archetiers et experts). Bien entendu, je poursuis mes investigations sur la lutherie en générale et plus particulièrement, mais pas exclusivement sur la dynastie des Gand et Bernardel. (cf. page LUTHERIE).

Je m'intéresse  aussi  aux violonistes lauréats du conservatoire  de Paris depuis  sa création jusqu'aux années  1930. Tous documents photographiques, biographiques concernant leur carrière de violoniste et leur(s) instrument(s) sont les bienvenues.